0
(0)

Depuis toujours, les abeilles ont élu domicile dans le bois. Aussi, il était fort logique de leur construire des ruches en bois. Ceci dit, certains apiculteurs ont voulu essayer d’autres matériaux. C’est ainsi que l’on peut actuellement retrouver sur le marché des ruches en plastique ou en grés. En Afrique, l’on peut même se faire fabriquer des ruches en béton. Pour l’heure, nous nous intéressons plus à la ruche en plastique. La question est notamment de savoir si une ruche en plastique représente un bon investissement ou non. Pour y répondre, voyons déjà les avantages et inconvénients.

Les principaux avantages d’une ruche en plastique

Le premier avantage que peut offrir une ruche en plastique, c’est tout d’abord son faible coût par rapport à une ruche en bois. Mais il se trouve également qu’une ruche en plastique est nettement plus durable qu’une ruche en bois, qui a une durée assez limitée. Ce qui vous réservera d’importantes économies au fil des années. Au niveau résistance, les ruches en plastique repoussent les attaques des piverts, les attaques de teigne, ainsi que les maladies obligeant à passer les ruches en bois à la famme. Une ruche en bois est également plus pratique, en étant plus léger (déplacement) et plus facile à nettoyer et à désinfecter (plateaux, nourrisseurs, etc.). Autre grand avantage des ruches en plastique, les virus et autres bactéries ne peuvent pas y trouver logis, contrairement aux ruches en bois. Les ruches nicotplast par exemple sont réputées pour leur grande “imperméabilité” aux bactéries.

Les inconvénients d’une ruche en plastique

Comparés aux avantages, les inconvénients d’une ruche en plastique sont moindres. Entre autres, une ruche en plastique offre une moins bonne isolation aussi bien lors des grosses chaleurs en été que lors des grands froids en hiver. Quoique c’est surtout le soleil de plomb qui est à redouter, car le froid semble poser moins de problème. Le manque de diversification des ruches en plastique en termes de couleur favorise également le phénomène de dérive : les abeilles ne retrouvent plus l’entrée de leur ruche. Certains éléments de la ruche, comme la grille à reine, le nourrisseur, le plancher, les baticadres, etc., présentent certaines difficultés au niveau de leur utilisation. Mais au fil des années, les constructeurs apportent des modifications dans le but d’améliorer leur ruche en plastique. Ce qui est moins envisageable avec les ruches en bois.

Au final, l’on pourrait dire que les ruches en plastique représentent un bon investissement. Encore faut-il dépasser la « connotation négative » du plastique. Vous pourrez en découvrir davantage sur les ruches en plastiques en lisant cet article.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

No votes so far! Be the first to rate this post.