0
(0)

Réserver un mécanicien auto sur internet, une application mobile pour faire des dons sans dépenser … les idées de start-up ne manquent pas. Seulement, nombreux jeunes entrepreneurs ne sont pas suffisamment informés pour assurer la concrétisation de leurs projets. Voici un petit guide vous donnant un bref aperçu de ce qui vous attend en partant de l’idée à la réalisation.

L’attitude entrepreneur

Le succès de la création d’ une entreprise, qu’importe sa taille, ne vient pas d’un coup de chance mais nécessite des idées géniales et surtout une mise en pratique invincible. Tout repose premièrement sur celui qui veut la créer. Il doit avoir de l’ambition tout en étant réaliste, il doit avoir la potentialité requise et savoir détecter les personnes avec qui il va pouvoir réaliser son projet, surtout en ce temps où la créativité n’a plus de limite. Un bon dirigeant, des actionnaires et des personnels impliqués … il semble évident de les trouver, mais en réalité, c’est une tâche délicate pour celui qui veut créer sa propre entreprise. Déjà qu’un start-up naît avec plus de risques d’échec qu’une entreprise normale, il faut se détacher des contraintes dans un bureau mais axer les efforts sur le résultat.

Financement d’un start-up

Le financement d’un start-up se fait principalement par les capitaux propres des actionnaires. Une levée de fond est l’une des meilleures solutions pour financer un start-up puisque le principe du start-up même, démarrer un projet et le rentabiliser en un temps record, va à l’encontre de celui des banques. L’intégration de la jeune pousse dans des projets d’accélérateur de startup rendra la recherche de levée de fond plus facile et mettra en contact avec un écosystème favorable.

Le fond de démarrage du start-up servira d’une part, pour l’investissement du projet, d’autre part, il va servir de garanti auprès des bailleurs qui eux aussi, financeront le projet du start-up. Le jeune entrepreneur d’un start-up sera donc confronté à deux cas : si sa petite entreprise démarre bien, les actionnaires de son entreprise pourront ré-empocher leur investissement en plus des bénéfices fixées à l’avance. Le remboursement de la somme empruntée auprès des créanciers sera aussi assuré. En cas d’échec, aucun des deux parties sera remboursé, ce qui entraînera une faillite totale pour cause d’endettement.

L’obtention du fond nécessaire

Ce qui risque gagne, c’est le principe d’une entreprise start-up qui veut démarrer fort, avec assurance et un taux de bénéfices plus haut qu’une entreprise classique. Quand un investissement est en vue, les rendez-vous avec les investisseurs vont se succéder, mais être convaincant dès le premier rendez-vous est primordial. Assurer le pitch, agir rapidement et correctement face aux demandes des investisseurs sont les comportements clés pour l’obtention du fond nécessaire.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

No votes so far! Be the first to rate this post.