0
(0)

Un traducteur est habituellement généraliste. Il peut également se spécialiser pour ne traduire que des œuvres purement littéraires, des textes judiciaires, voire des textes scientifiques.

Devenir un traducteur professionnel français anglais

Les missions du traducteur professionnel français anglais consistent à transposer le document d’une langue source vers une langue cible. Il doit veiller sur le respect du fond et de la forme du texte source, pour garantir une traduction fidèle. Il emploie un style rédactionnel captivant pour proposer une traduction à l’image du donneur d’ordre et à forte valeur ajoutée. Dans le cas d’un contenu web, les missions du traducteur peuvent aller jusqu’à la mise en ligne du texte traduit sur le site du donneur d’ordre.

A l’identique de tous les autres métiers de langue, devenir traducteur nécessite d’être curieux, passionné et irréprochable, tant en orthographe qu’en grammaire. Pour l’aider dans sa tâche, le traducteur doit utiliser un certain nombre de logiciels, pour travailler efficacement.

Les formations du traducteur

Le métier de traducteur professionnel français anglais impose d’avoir au moins un Bac +2. Dans la pratique, un bac +3 spécialisé dans une langue étrangère ou de traduction est aussi un cursus qui ouvre sur ce métier. Vous pouvez même continuer avec un Master 2. En plus de ces formations, des séjours de longue durée à l’étranger vous aideront et vous serviront d’atout non négligeable pour vous imprégner des langues utilisées. Une bonne capacité rédactionnelle en français est plus qu’indispensable. En France, les écoles comme ESIT (Ecole Supérieure d’Interprètes et de Traducteurs), ISIT (Institut de management et de communication interculturels), ITIRI (Institut de Traducteurs, d’Interprètes et de Relations Internationales) et INALCO (Institut national des langues et civilisations orientales) sont les références en matière de formation au métier de traducteur.

Une fois la formation achevée, le traducteur peut travailler pour le compte de toutes sortes de particuliers et d’entreprises. A titre d’exemples, il peut traduire des textes pour le compte d’une agence de voyages, d’une société étrangère, d’un organisme international, d’un grand groupe multinational, d’une agence de communication… Son salaire dépend en général de son expérience, des langues, de la difficulté et du type de texte à traduire : scientifique, technique, judiciaire, littéraire ou généraliste. Bref, ce métier passionnant vous permettra d’utiliser  la langue de votre choix pour vous épanouir dans le domaine professionnel. Il vous permet également de vous imprégner de toute la culture d’un pays.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

No votes so far! Be the first to rate this post.