Face à l’augmentation de la demande, le choix en matière de logiciel gestion du temps est aussi de plus en plus vaste. Cela met les utilisateurs dans une situation délicate. Faut-il opter pour une version avancée ou simpliste ? Telle est la question qui se pose fréquemment. Certains utilisateurs hésitent également entre les logiciels gratuits et payants. Afin de les aider  à trouver l’outil qui leur convient au mieux, voici quelques conseils pratiques.

Opter pour le logiciel répondant à ses besoins

C’est la première règle d’or lors du choix d’un logiciel gestion du temps. Il faut dire que chaque professionnel a ses impératifs. Pour une PME, un programme simple de structure et facilement maniable est l’outil idéal pour mettre en place une organisation de travail impeccable. En revanche, pour une grande entreprise, il faut un logiciel muni de fonctions bien avancées vu que les travaux à faire sont beaucoup plus complexes. En effet, les horaires de chacun de ses collaborateurs sont très variables, tout comme la quantité de leurs tâches. Ainsi, il lui faut un bon système de gestion. Mais dans tous les cas, un bon logiciel doit être équipé de fonctions d’enregistrement des horaires de travail journalier, hebdomadaire, mensuel et annuel. Il doit aussi permettre la prise en compte des heures supplémentaires ainsi que des heures de travail de nuit.

Opter pour un fournisseur fiable

Choisir son fournisseur, c’est aussi important lors du choix d’un logiciel gestion du temps. Sur ce point, quelques éléments sont à prendre en compte afin de mesurer le sérieux et le savoir-faire du prestataire. Tout d’abord, le fournisseur doit assurer une formation ou bien offrir des tutoriels clairs pour que les utilisateurs puissent utiliser avec facilité le programme mis à leur disposition. En outre, il doit disposer d’un SAV compétent et complètement disponible. Ainsi, les utilisateurs pourront bénéficier d’une assistance technique adéquate en cas de besoin et ils ont aussi le privilège de réaliser facilement les mises à jour de leurs outils. Enfin, la réactivité de l’entreprise en cas de demande de dépannage d’urgence est également à vérifier.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

No votes so far! Be the first to rate this post.