0
(0)

Bon nombre de particuliers se lancent dans un investissement immobilier afin de développer leur argent. Toutefois, le projet ne semble pas du tout une mince affaire notamment sur l’achat et la vente des locaux commerciaux. Ainsi, recourir à un professionnel en immobilier constitue une idée pratique et avantageuse.

immobilier

Avantages de faire appel à un agent immobilier

Pour mieux investir dans ce mode de placement, il s’avère impératif de maîtriser une connaissance approfondie sur le domaine. L’agent immobilier à l’exemple d’un expert immobilier agréé Nantes, constitue le professionnel adéquat qui peut répondre à cette condition. Il possède du savoir-faire du secteur et est parfaitement instruit des particularités de la transaction. Grâce à son expertise, l’intéressé peut obtenir une estimation d’un local commercial précise, souvent gratuite.

À chaque étape de la négociation, le spécialiste est apte à accompagner son client et le conseille en toute circonstance. Grâce à ses connaissances, il est dans la mesure d’évaluer la valeur de l’immobilier et aide l’individu à fixer un prix en concordance avec le marché actuel.

À l’aide de la base des données d’acquéreurs éventuels, le propriétaire a en sa possession le fichier qui recense des personnes intéressées par son bien. Il devient facile, dans ce cas, de contacter le preneur potentiel. De même, le particulier disposera à la fois d’informations précieuses comme son budget ou d’autres critères imposés.

La rentabilité du local commercial

Comparé au logement locatif, l’immobilier commercial constitue un excellent placement. Avec une rentabilité de 4 à 8%, ce mode d’investissement rapporte deux fois plus que la première option. En cette époque de bulle foncière où le tarif du m2 devient intéressant, les prix sont considérés hors du marché. De même, il existe moins de risque de voir la valeur de son bien baisser.

S’engager dans un immobilier commercial se définit comme un placement sécurisé. L’accord dure de trois à neuf ans. Le propriétaire sera alors rassuré sur la présence d’un preneur pendant cette période.

Il bénéficie à la fois d’une liberté dans la rédaction du contrat. Contrairement à un traité du logement destiné à un grand public, celui de l’habitation est très encadré par la loi. Un certain nombre de dépenses peuvent être mises à la charge de l’occupant. Celui-ci doit régler les taxes et les impôts locaux. Si le bail ne précise pas les différents coûts des travaux d’aménagements, il est donc possible de les faire payer par le locataire.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

No votes so far! Be the first to rate this post.