0
(0)

Parmi les métiers qui ont de grandes influences sur les choix des entreprises, il y a le fiscaliste. C’est un juriste expert en matière fiscale. Il aide les entités ou organismes divers à faire les meilleurs choix dans le but de payer le moins d’impôts possible tout en respectant la loi. La personne qui occupe ce poste peut travailler en tant que consultant ou travailleur indépendant. Il arrive aussi des fois où il travaille pour le compte d’une entreprise. Certains fiscalistes appartiennent à des cabinets spécialisés.

 

Comment devenir Fiscaliste ?

Pour devenir fiscaliste Bruxelles ou fiscaliste Saint-Gilles, il faut passer par plusieurs étapes. Les études en sont les plus essentielles. D’ailleurs, les donneurs d’ordre sont exigeants et n’embauchent aucun candidat qui n’a pas les diplômes jugés nécessaires pour obtenir le poste. Outre un diplôme de bac +5, c’est-à-dire un master, il faut encore avoir une spécialisation en droit fiscal. Une grande majorité des personnes qui souhaitent devenir fiscaliste suit une formation pour obtenir une licence en droit puis continue leurs études afin d’avoir encore un master spécialisé en droit fiscal. Le moyen le plus sûr d’accéder à ce poste est de suivre une double formation : droit et commerce.

 

En quoi consiste le métier d’un fiscaliste ?

Comme étant déjà dit, le principal objectif d’un fiscaliste consiste à ne faire payer qu’une valeur minimale en matière d’impôts à son entreprise tout en restant dans le cadre légal. En effet, les taxes représentent un budget important pour l’entreprise. Ainsi, le fiscaliste Bruxelles doit trouver la meilleure option fiscale. Il s’agit de sélectionner le régime fiscal qui correspond le plus aux besoins de chacun de ses clients. Celui-ci doit permettre une réduction des impôts au maximum sans risquer de redressement fiscal.

 

Devenir fiscaliste : qualités requises

Pour occuper le poste d’un fiscaliste Bruxelles ou fiscaliste Saint-Gilles, il faut aimer les chiffres. Cet expert doit donc être rigoureux, car il aura à manier des chiffres qui représentent des grosses sommes le long de sa carrière. Une grande connaissance des divers statuts d’entreprise existants lui est également indispensable. Dans le vif de son métier, la déclaration d’impôts ne doit avoir aucun secret pour lui. Un bon fiscaliste est aussi une personne sociable et qui dispose une grande capacité en diplomatie. Il aurait besoin d’entretenir un bon rapport avec tous ses collaborateurs au sein de l’entreprise qui l’emploie et avec tous les intervenants du monde fiscal. Puisque la base de son métier est le droit, le fiscaliste doit alors être un individu qui respecte la loi. Certes, son univers de travail est plein de tentation de fraude. Une morale d’acier et un respect de l’éthique sont alors indispensables.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

No votes so far! Be the first to rate this post.