Vous avez du mal à suivre une conversation car vous n’entendez pas correctement les sons ? Il y a certains bruits que vous ne percevez plus ? Une perte d’audition peut s’avérer handicapante au quotidien et les personnes âgées sont les plus touchées. Mais, la solution est l’appareil auditif. On vous en explique tout !

 

Une perte d’audition inévitable

 

Lorsque nous vieillissons, les cellules ciliées de notre oreille interne se dégradent. C’est ce qui cause la perte d’audition. Si nous sommes tous concernés par ce problème, cela arrive plus ou moins tard selon les personnes.

Généralement, la perte auditive liée à l’âge, également appelée presbyacousie, commence à se manifester par une difficulté pour entendre les sons lors d’une conversation. Les personnes vous semblent marmonner et suivre une conversation dans un environnement bruyant devient impossible. Cela vous provoque des maux de tête et de la fatigue ? Ces symptômes, dont vous pourrez retrouver la liste complète ici, indiquent que vous devez consulter un ORL qui réalisera un test d’audition. Celui-ci est déterminant pour savoir si vous devez porter un appareil auditif. Si tel est le cas, il vous dirigera vers un audioprothésiste qui vous indiquera quelle est la prothèse qui vous convient.

 

Un appareil auditif adapté à chaque personne

 

Comme vous pourrez le constater sur la Maison de l’Appareil Auditif, il existe de nombreux modèles de prothèses auditives. Elles se différencient par leur forme, ce qui rend certaines plus ergonomiques et esthétiques que d’autres. On distingue ainsi :

  • Le contour d’oreille : C’est la prothèse auditive la plus utilisée puisqu’elle représente 72 % du marché. Sa taille rend sa manipulation facile surtout pour les personnes âgées. De plus, elle se décline en différentes puissances, ce qui permet au contour d’oreilles de répondre à tous les cas de surdité.
  • L’intra auriculaire : C’est le second appareil auditif le plus porté. Il est très discret puisqu’il se loge dans le conduit auditif de l’oreille. Cela fait qu’il est aussi plus facile à accepter psychologiquement. Toutefois, il ne convient que pour les cas de surdité légère ou moyenne. Et il faut faire preuve d’agilité et de précision dans ses gestes pour le mettre en place.
  • Les prothèses en conduction osseuse comme les lunettes auditives et les prothèses à ancrage osseux. Elles sont indiquées en cas d’obturation du conduit auditif ou en cas de contre-indication comme si vous avez de l’eczéma sévère, une infection chronique… Son fonctionnement est différent des autres prothèses puisqu’une onde sonore aérienne est convertie en signal vibratoire et se propage par les os du crâne.

Un audioprothésiste saura vous conseiller le type de prothèse le plus adapté à votre surdité et à votre situation.

 

Le remboursement des prothèses auditives

 

L’appareil auditif fait l’objet d’une prise en charge par la sécurité sociale à condition qu’il ait été prescrit par un médecin, que vous ayez une feuille de soins de l’audioprothésiste et que votre appareil figure sur la liste LPP c’est-à-dire la liste des produits et prestations qui sont remboursables par la sécurité sociale.

Le remboursement porte sur l’achat de la prothèse comme des accessoires tels que les piles et les consultations chez l’audioprothésiste que ce soit pour poser l’appareil ou celles pour le régler ensuite.

Votre complémentaire santé peut également prendre en charge une partie des frais engendrés. En fonction du niveau de couverture, vous serez plus ou moins bien remboursé. Si vous ne bénéficiez pas d’un bon remboursement et que vous cherchez un moyen de payer votre prothèse auditive moins chère, consultez cette page. Vous y trouverez toutes les informations à ce sujet.