Dans l’habitation, l’humidité peut être causée par les remontées capillaires, par les infiltrations d’eau ou par la condensation. Celle-ci est un phénomène naturel résultant de l’activité humaine dans la maison, mais qui peut augmenter l’humidité de l’air intérieur et de ce fait devenir problématique !

Qu’est-ce que la condensation ?

La condensation (condensation liquide) est un phénomène naturel, désignant le passage d’un élément (l’eau dans ce cas) de l’état gazeux à l’état liquide. En pratique, la vapeur d’eau qui se trouve dans l’air à l’intérieur de la maison entre en contact avec une surface froide (mur, vitre, etc.) et se transforme en humidité à cause de la différence de température. Vous vous demandez peut-être pourquoi il y a de la condensation dans la maison.

La réponse est simple, elle se produit à cause de l’activité humaine. Rien qu’en respirant, l’homme peut produire jusqu’à 2 litres d’eau. On produit de l’eau aussi en transpirant, en cuisinant, en prenant une douche, en faisant le linge, etc. Les pièces de la maison où l’activité humaine est plus intense (cuisine, salle de bain) sont les plus concernées par le phénomène de la condensation d’eau. Il y a évidemment d’autres causes comme nous allons voir par la suite.

Causes et conséquences de la condensation

L’activité humaine (respiration, transpiration, cuisine, lessive, etc.) est à l’origine de la vapeur d’eau contenue dans l’air, ce qui entraîne le phénomène inévitable de la condensation. Celle-ci est plus importante quand la pièce est mal ventilée, mal chauffée ou faiblement isolée, et c’est là qu’elle devienne problématique. Quand une pièce est mal ventilée, la vapeur d’eau n’est pas évacuée et se condense sur les murs.

Quand une pièce est mal chauffée, les murs, vitres et autres surfaces deviennent trop froides, ce qui favorise le phénomène de la condensation. Et quand une pièce est mal isolée, l’air extérieur froid refroidit les murs et vitres et rend la condensation plus fréquente. Or une condensation fréquente dans la maison peut engendrer différents problèmes. Le niveau d’humidité dans l’air devient plus élevé et les murs deviennent constamment humides.

Ceci favorise l’apparition de traces d’humidité visibles comme les moisissures, les auréoles et le décollement de la peinture, du papier peint ou du plâtre. Les murs sont les plus concernés par les tâches d’humidité, mais les meubles et les vêtements sont aussi à risque. À cela s’ajoutent l’odeur de moisi qui s’accentue et les problèmes de santé que l’humidité contribue à développer et à aggraver.

Comment lutter contre la condensation dans la maison ?

Comme expliqué avant, la condensation est plus importante dans une pièce si elle est mal ventilée, mal chauffée ou mal isolée. Pour lutter contre la condensation, il faudra donc éviter ces trois cas. Autrement dit, il faudra assurer une bonne ventilation, un bon chauffage et une bonne isolation de vos pièces. Si vous préférez la ventilation naturelle, vous devez ouvrir les fenêtres au moins 30 minutes par jour pour renouveler l’air constamment. Vous devez aérer la pièce après usage (cuisine ou autres) et prêter une attention particulière pour les pièces à risque.

Vous pouvez également opter pour un système de ventilation qui vous facilite la tâche. En ce qui concerne le chauffage, il est important de garder une température constante dans la pièce, idéalement située autour de 20°C. Quelques travaux d’isolation peuvent également être nécessaires (revêtement des murs, double vitrage, volets extérieurs, etc.) si l’isolation n’est pas bonne.

La solution la plus efficace contre la condensation est l’installation d’un système de ventilation performant, sachant qu’il existe différents systèmes tels que la ventilation positive hygrorégulée.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

No votes so far! Be the first to rate this post.