0
(0)

La pratique de l’élagage peut avoir plusieurs raisons, la sécurité, l’esthétique, la santé des végétaux ou les réclamations de ses voisins ou tout simplement l’exigence de la loi. Concernant cette dernière, le propriétaire est soumis à diverses règles que vous allez voir un peu plus bas. Mais pour élaguer un arbre ou des végétaux, certains points sont à prendre compte. Ceci dans le but de veiller à ce que la santé globale de l’arbre soit maintenue. Ce détail est important étant donné qu’ils sont une clé cruciale pour l’environnement, une source de bien-être et de santé pour l’être humain.

 

Les normes imposées par la loi pour l’élagage

En effet, le propriétaire d’un végétal vivace peut avoir plusieurs divers motifs de passer à l’élagage de celui-ci. Il peut s’agir d’un simple aménagement de son jardin. L’arbre sera élagué pour avoir une forme idéale pour son espace. Il est également soumis à une coupure pour son apparence très épaisse et très dense. Non seulement cette apparence entraîne souvent une gêne, mais elle engendre également de multiples parasites nichant dans l’arbre. Ces parasites infectent le grand végétal jusqu’à ce qu’il tombe malade. Voilà pourquoi, l’élagage est sollicité. D’autres raisons d’avoir recours à cette coupure sont de limiter la croissance rapide des végétaux vivaces. Ou bien d’enlever les branches considérées comme superflues pour que d’autres pousses assez jeunes et coriaces fassent surface. Cependant, toutes ces raisons dépendent du propriétaire. Ce qui veut dire que l’initiative peut venir de lui. Mais certains cas lui ordonnent de couper son arbre, sans en avoir le choix. Il existe donc des réglementations d’élagages à suivre. http://leparticulier.lefigaro.fr/jcms/p1_1501042/droits-et-obligations-en-matiere-d-elagage entre plus en détail sur le sujet.

En général l’élagage des arbres est d’ordre sécuritaire pour le propriétaire, pour sa demeure et surtout pour son voisinage. Une branche de travers qui peut tomber ou s’écrouler à tout moment est dangereux pour son entourage. C’est pourquoi des obligations ont été établies par la loi. Et en tant que loi, l’idée n’est pas uniquement de veiller à la sécurité, mais également d’éviter un quelconque litige pouvant exister entre voisins. Voici donc quelques aperçus des normes à respecter pour le propriétaire et même pour le voisin :

  • Chaque branche qui franchit le côté du voisin doit être élaguée. Ce coupage revient au propriétaire et les travaux doivent se faire à la limite séparateurs de l’arbre.
  • À la vue d’une branche franchissant la partie de sa demeure, le voisin peut réclamer l’élagage de l’arbre. Il détient même le droit légitime d’élaguer le végétal à la hauteur de la limite séparatrice. Cette exécution peut conduire à la condamnation ou à la cessation de la vie du grand végétal. Il faut souligner que cette réclamation s’applique uniquement au propriétaire. Le cas est tout autre, quand il s’agit d’un locataire. Le locataire n’est pas obligé de faire élaguer l’arbre, par contre il se doit de prendre en charge les frais reliés à l’entretien et à l’élagage. Dans le cas d’un éventuel élagage, les conseils des experts tels que l’élagage 94 seront d’un grand appui. Surtout que ces types d’entreprises détiennent diverses informations sur les réglementations de ce secteur. Au passage, vous pourrez d’innombrables services qu’ils proposent.
  • Le droit d’élagage que dispose le plaignant est imprescriptible. Ceci est appuyé par l’article 673 du Code civil : Cass. Civ. 3e du 17.7.75, n°74-11212. Ce droit sera toujours d’actualité même si l’arbre concerné par l’élagage date de plus de deux cents ans.

Toutefois, certaines exceptions peuvent empêcher l’élagage forcé d’un arbre :

  • Une demeure de deux propriétés qui partageait autrefois le même terrain. Et l’arbre concerné a été mis en terre à ce moment-là.
  • Le propriétaire de l’arbre dispose d’un document justifiant son droit de ne pas considérer la distance conforme aux lois. Cette situation est tout de même un cas peu commun.

Les critères à prendre en compte avant d’élaguer

Les réglementations auxquelles est soumis le propriétaire de l’arbre peuvent parfois conduire à la condamnation de son arbre. Mais si l’arbre à élaguer n’est pas contraint par la loi, c’est-à-dire que si le propriétaire a le libre choix de passer à cette technique, la croissance et la survie de ces plantes ligneuses terrestre sont capitales. Ceci, étant donné qu’ils sont extrêmement importants pour l’environnement et bien sûr pour l’être humain.  L’élagage est en général des travaux délicats, il nécessite un savoir-faire hors-norme et des gestes précis. Pour ne pas occasionner des parties détériorer, ce qui nuira certainement à la santé de l’arbre ou pour écarter ces risques, il faut donc une technique parfaite. Le plus approprier pour effectuer des travaux à la perfection est certainement les experts ou les grandes sociétés d’élagage tel que l’elagage 94. Mais mis à part cela, certains points méritent une attention particulière avant d’élaguer.

Pour procéder à l’élagage, le type d’arbre est à prendre en compte, car c’est de là que l’élagueur pourra les couper au bon moment et avec des tailles adaptées. Voici des types d’arbres que vous pourrez rencontrer :

  • Les résineux : le moment propice pour leur taillage est la saison d’automne ou bien du printemps. Leurs interventions se font à peu près tous les trois ans.
  • Les fruitiers : étant donné que ce sont des arbres qui produisent des fruits chaque année, faciliter leurs développements est crucial. Pour cela, des soins sont requis régulièrement. Concernant la taille, les fruitiers requièrent une taille de formation. Ceci doit être fait une fois que le moment de la production des fruits est passé.
  • Les feuillus : l’élagage de ces types d’arbres ne doit en aucun cas être effectué lors de leurs croissances actives. L’opération doit plutôt être réalisée lors de leurs périodes de dormance. Ceci pour pouvoir repérer facilement les branches superflues, étant donné qu’il n’y a pas encore de feuilles. Ensuite, c’est surtout  pour favoriser leur guérison dans un délai assez court. La saison idéale pour ces végétaux est la saison du printemps.

Outre ces types d’arbres, leurs hauteurs, leurs âges doivent également entrer en compte avant de couper un arbre. Dialoguer avec un expert sera d’une grande d’aide pour que le déroulement d’élagage soit sans risque.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne 0 / 5. Nombre de votes : 0

No votes so far! Be the first to rate this post.