Bien souvent, la consommation d’énergie est le poste de dépenses le plus important d’une maison. Pourtant, il est possible de rendre sa maison complètement autonome en énergie. Cela passe par des travaux mais aussi par de nouvelles habitudes et le choix d’appareils à basse consommation. S’il s’agit d’un investissement, il est rentabilisé rapidement car vous n’aurez plus de facture d’électricité à payer. C’est également un choix écologique, puisque vous miserez sur les énergies renouvelables et non sur le nucléaire. Pour devenir écolo et économe, on vous dit tout sur la marche à suivre pour rendre votre maison autonome.

Première étape : vers une isolation optimale

Si vous avez une facture de chauffage importante, c’est certainement car votre maison n’a pas une isolation optimale. C’est plus souvent le cas des maisons anciennes mais on retrouve aussi ce problème dans certaines maisons modernes. Avec une maison autonome, votre production d’électricité doit pouvoir couvrir entièrement vos besoins. Pas question donc de gaspiller cette précieuse énergie avec des déperditions de chaleur dues à une mauvaise isolation.

Un expert pourra identifier les problèmes d’isolation de votre maison. Car cela peut venir du toit (30% des déperditions thermiques), des portes et fenêtres (15 à 30% des pertes de chaleur et du gaspillage d’énergie), des murs ou du sol (7 à 10% des déperditions de chaleur). L’isolation du toit, des murs et du sol se fera soit par l’intérieur, soit par l’extérieur. Une isolation par l’intérieur est recommandée pour le toit et les murs. Pour le sol, isoler par en dessous est la méthode la plus simple. Mais ce ne sera possible que si vous avez une cave ou un vide ventilé. Autrement, vous pouvez faire poser des panneaux rigides sur la dalle ou faire projeter de la mousse polyuréthane sur la dalle. Mais une isolation du sol par l’extérieur ne supprimera pas un éventuel pont thermique entre les murs et le plancher bas.

Pour les portes et fenêtres, il faudra peut-être remplacer les cadres s’ils sont anciens et laissent passer l’air. Autrement, les travaux d’isolation consisteront simplement en la pose de double ou triple vitrage.

Opter pour des appareils à basse consommation

L’énergie produite par votre maison autonome devra toujours être utilisée à bon escient. Il serait donc dommage de l’envoyer vers des appareils gourmands en électricité !

Alors, si vous devez remplacer un appareil électrique, référez-vous à sa classe énergétique. La note va de D (très énergivore) à A+++. Attention toutefois à ce système peu clair, car un appareil noté A n’est donc pas forcément très économe. Les A+++ consomment 30 à 60% moins d’énergie que les A ! Heureusement, un nouvel étiquetage est prévu pour fin 2019. La classification se fera alors de A à G.

Vous pouvez aussi vous tourner vers des appareils intelligents pour faire encore plus d’économies. Par exemple, il existe désormais des machines à laver qui calculent la quantité d’eau et de lessive nécessaire en fonction du poids du linge et de son état. De manière générale, privilégiez un lavage à basse température pour vos vêtements.

Les derniers modèles de réfrigérateurs permettent également d’éviter les déperditions d’énergie. Privilégiez un modèle à éclairage LED et veillez à ne pas le placer près d’une source de chaleur. Pour le four, on préfère un modèle à basse température. Si la cuisson est plus longue, la température est mieux dosée. Cela permet de réaliser environ 30% d’économie par rapport à la cuisson traditionnelle !

Produire votre propre énergie grâce au soleil

Une isolation optimale et des appareils basse consommation permettront à votre maison d’être très peu gourmande en électricité. Pour la petite consommation qui sera la vôtre, vous pourrez opter pour des panneaux solaires ou des pompes à chaleur. Une pompe à chaleur (PAC) sera intéressante si vous avez également besoin de climatisation en été. Pour faire simple, une PAC va prélever dans l’air, dans l’eau ou dans le sol, les calories nécessaires à la production de chaleur ou de fraîcheur. Elle produit alors quatre fois plus d’énergie qu’elle n’en consomme. On estime ainsi que les économies réalisées sont de l’ordre de 70%.

Pour l’énergie solaire, on vous recommande d’allier panneaux solaires photovoltaïques et thermiques. Ces derniers vont également vous permettre de chauffer l’eau chaude sanitaire et/ou d’alimenter des radiateurs électriques. Si vous voulez abandonner complètement le chauffage électrique, sachez qu’un poêle à bois apportera rapidement une température agréable dans une maison bien isolée.

Notez cet article de 1 à 5 étoiles

Cliquez sur une étoile pour noter !

Note moyenne / 5. Nombre de votes :

No votes so far! Be the first to rate this post.